Notre Magasin

FAQ

Retrouvez toutes les réponses aux questions les plus fréquentes.
Parcourir la FAQ.

Nous contacter

Service client disponible le lundi de 13h30 à 19h00 et du mardi au vendredi de 9h30 à 12h30 et de 14h à 19h

Tél.02 97 11 09 43

Contact par courriel

Newsletter

Suivez nous sur facebook

Facebook Devenez fan

Devenez fan de notre page Facebook et bénéficiez de 10 % de remise !

Blog catégories

Etude : les ados moins accros au tabac

Publié le 2014-05-16

  • Etude : les ados moins accros au tabac

La cigarette électronique ne pousse pas les jeunes dans les bras du tabac, bien au contraire. Voilà en substance la conclusion de l' annuelle de  sans tabac que nous révélons. « C'est une vraie surprise », concède le professeur Bertrand Dautzenberg, auteur de cette étude menée auprès de plus de 13 000 collégiens et lycéens parisiens.

http://www.leparisien.fr/societe/etude-les-ados-moins-accros-au-tabac-16-05-2014-3845399.phpA la Une. «Les ados moins accros au tabac»

Le  de l'Office français de prévention du tabagisme était pourtant le premier à s'inquiéter de l'effet incitatif de l'e-cigarette il y a deux ans.

Selon l'enquête, les jeunes se sont emparés en masse du nouvel objet : en 2014, plus 90 % des fumeurs ont déjà tiré sur une vapoteuse, tout comme 23 % des non-fumeurs. En un an, l'expérimentation de l'e-cigarette qui débute dès 12 ans a doublé pour battre son plein chez les 16-17 ans : ils sont 53 % à l'avoir tenue entre leurs mains. En parallèle, le nombre d'élèves allumant une cigarette passée la porte de leur établissement a réduit de façon significative. Quand 20 % des 12-15 ans fumaient en 2011, ils sont désormais 11,2 %. Même dynamique au lycée, où 33,5 % des élèves fument en 2014, contre 42,9 % en 2011.

« Il y a un changement d'image sociale, analyse Bertrand Dautzenberg. Avec la cigarette électronique, le tabac est devenu un produit sale et ringard. » « L'augmentation des prix a pu jouer, tout comme la débanalisation du tabagisme. Mais ce qui a vraiment changé, c'est l'arrivée de la cigarette électronique », renchérit Gérard Mathern, secrétaire général de la Société française de tabacologie. Les tarifs du tabac ont encore augmenté de 20 centimes au mois de janvier, faisant grimper le paquet de Marlboro, le plus vendu en France, au prix symbolique de 7 €.

Les jeunes ont-ils alors totalement troqué la cigarette contre son substitut électronique ? Selon l'enquête de Paris sans tabac, si collégiens et lycéens sont très nombreux à l'avoir déjà essayée, seuls 31 % de ces vapoteurs l'ont utilisée les trente derniers jours. « Ce sont ceux qui fument mais veulent arrêter qui l'adoptent », observe Gérard Mathern. De là à affirmer que les jeunes sont en passe de tourner le dos au tabac... « Il faut rester prudent, l'attraction des nouveaux produits est très forte parmi cette population, il faut voir si ça s'inscrit dans la durée », remarque Béatrice Le Maitre, tabacologue au CHU de Caen. « Mais, si l'entrée dans le tabagisme a au moins reculé, on peut s'en réjouir. » Devenir fumeur dès l'adolescence crée en effet une dépendance à vie, rendant l'arrêt toujours possible mais plus ardu. « L'impact sur la santé arrive également plus vite, remarque la tabacologue : j'ai récemment reçu une femme de 32 ans qui fumait depuis l'âge de 12 ans. Elle souffrait déjà d'insuffisance respiratoire. » La ministre de la Santé, Marisol Touraine, doit remettre à l'horizon de l'été un plan de lutte contre le tabagisme, avec notamment des campagnes plus trash en direction des jeunes.

VIDEO. A la Une. «Les ados moins accros au tabac»

 

Le Parisien

Copyright © 2014 SAS VAPÔWAY • Tous droits réservés